mercredi 16 mars 2016

Marketing Fiche numéro 1 : Quelques notions - Alexandre Hoffarth

Marketing Fiche numéro 1 : Quelques notions de base


Définition
Selon le Larousse 2012 : Le marketing est l’ensemble des actions qui ont pour objet de connaître, de prévoir et, éventuellement, de stimuler les besoins des consommateurs à l'égard des biens et des services et d'adapter la production et la commercialisation aux besoins ainsi précisés.

  • Le marketing, c’est un ensemble de techniques permettant de faire correspondre l'offre de produit d'une entreprise avec les attentes des consommateurs. Tout cela dans le but d’optimiser la vente.
  • Le marketing englobe diverses activités telles la publicité, la vente, le service à la clientèle, la fixation des prix (et des rabais pendant les soldes…), les stratégies de communication et l’image de marque (réputation).


A quoi ça sert ?

  • Le marketing est une science axée sur la recherche, l’analyse, l’écoute du marché et de son environnement afin de s’y adapter.
  • Le marketing permet à une entreprise de favoriser les ventes d’un ou de plusieurs produits en réalisant des économies d’échelles et en adoptant des stratégies de ventes efficaces. (publicité, communications, image de marque, etc.…)
  • Ces stratégies ont pour rôle d’accentuer la rentabilité de l’entreprise et également la diffusion du produit.


D’autres effets du marketing

  • Sur la psychologie du consommateur (comportement du consommateur)
  • Sur la croissance économique locale, nationale et internationale par l'augmentation et la promotion des ventes
  • Sur la force de vente et toutes les techniques qui correspondent. (capacité du vendeur à connaitre son produit ou son service)
  • Sur la diffusion d’un ou des produits de l’entreprise (publicité)
  • Sur la culture et les modes.


Le processus du marketing

  • Un processus est une série d’activités rationnelles afin d’atteindre un but défini.

Processus = séquence

  • Lors de la conception d’un produit ou le développement Le processus de base, qui est couramment utilisé, est celui-ci :
  • Comprendre l’environnement marketing : la mission, son ou ses objectif(s), les stratégies générales ou globales, les forces et les faiblesses.
  • Ensuite, connaitre son marché : de quoi est fait votre marché, le comportement du consommateur, étude de marché, stratégies de positionnement et de segmentation, prévision des ventes.
  • Le marketing mix (4P): le produit, le prix, la place, promotion (publicité, communication).
  • Mécanismes de contrôle (rétroaction): indicateurs de performance, sondages, réputation.


L’optique production

  • Le marketing prend naissance dans la pensée économique classique libérale capitaliste (libéralisme d’Adam Smith, Schumpeter, Ricardo, Keynes...). “La main invisible” et la division du travail sont les théories en vigueur.
  • Au 19ème siècle, la production artisanale ne suffisait plus pour subvenir à demande de plus en plus croissante (augmentation des richesses et de la population). Avec les avancées technologiques, la production devient industrielle. Après la 1ère Guerre Mondiale, les usines d'armement se reconvertissent  en usine de production de biens. Pour les écouler il est nécessaire de faire connaitre ces biens, mais aussi de vanter les différences entre des produits qui ont des fonctions similaires : aspirateurs, radios, etc...
  • C’est le temps des premières stratégies marketing, notamment dans un soucis d’écoulement des stocks (distribution) et de la réclame (publicité). Le but étant de faire le plus de profits et accroître la productivité.
  • La demande et l’offre sont les principales variables de ce que nous appelons « l’optique production ».

En résumé : Celui qui produit a pour rôle premier d'accroître les capacités productives et l’efficacité de la distribution d'un produit ou d'un service.


L’optique produit

  • Cette optique part du principe que le consommateur privilégie la qualité du produit.
  • Il faut savoir que c’est le consommateur qui décide de la qualité du produit et non l’inverse. Par son pouvoir d'achat et 
  • Si vous vous concentrez trop sur le produit et non la volonté de la clientèle, vous pouvez vous trouver dans une situation de "myopie marketing".
  • Cependant, l’entreprise décide de la qualité du produit et c’est au consommateur de s’ajuster au prix. (ex: certaines marques)


L’optique vente

  • La vente est à la base des stratégies de marketing et stratégies de distribution.
  • Après la crise économique de 1929, il fut nécessaire d’axer la vente sur des stratégies de promotion (publicité). La demande étant inférieure à l’offre de produit, il fallait se démarquer pour vendre.
  •  Il est donc nécessaire de stimuler le consommateur pour vendre son produit.
  • On a beaucoup utilisé (et on l’utilise encore) la force de vente pour « faire pression » sur le consommateur.


L’optique marketing

  • Pendant le New Deal aux États-Unis (années 30, Roosevelt), le marketing fait véritablement son entrée dans les stratégies de vente.
  • De même, les entreprises ont plus une approche client qu’usine.
  • Après la 2ème guerre mondiale, le pouvoir d’achat augmente et nous sommes dans une société de production et de consommation de masse. Les besoins deviennent le leitmotiv d’une société capitaliste en plein baby-boom.
  • La psychologie, notamment l’étude du comportement du consommateur, ainsi que les statistiques deviennent le fleuron du décryptage des besoins des consommateurs. (ex: Procter and Gamble)


La gestion des relations clients

  • La relation avec le client est une des activités de communication du marketing. Il y a un processus de séduction de la clientèle.
  • Pour mieux répondre aux attentes des consommateurs et les fidéliser, on établie des recherches, des enquêtes et des analyses ainsi qu’un maintien des relations avec le client.
  • Il y a donc une transition entre un marketing transactionnel à un marketing relationnel.
    • Nous procédons de cette manière :

 1. Élaborer une étude de marché et l’évaluation des besoins des consommateurs.
 2. On réfléchie à un marketing mix synergétique orienté vers le client.
 3. On étudie la satisfaction de la clientèle.
 4. On calcule les bénéfices recueillis par les stratégies mises en place.


Le micro-marketing

  • C’est une technique de ciblage du marché. Le micro-marketing consiste à adapter des produits en fonction des besoins et des envies du consommateur.
  • Le produit est adapté à un marché dans un processus qui prend en compte :
    • La culture, les groupes cultures, les nations, les stéréotypes
    • Le groupe social
    • Les symboles et les codes en société
    • Les moyens de paiement
  • Dans cet esprit le marketing personnalisé (marketing one to one) est l’adaptation du produit et des stratégies du marketing mix. Le client est roi et toutes les stratégies marketing sont concentrées sur sa personne et les options de personnalisation.


Le marketing vert

  • Ce marketing découle d’une éthique et d’une philosophie de respect de l’environnement.
  • Trois grands groupes se distinguent dans le marketing vert :
    • Centré sur la vente : on convainc le consommateur des bienfaits environnementaux de certains produits.
    • Centré sur la société : le développement de produits ayant le moins possible de répercussions négatives sur l’environnement.
    • Centré sur l’environnement : axé sur le développement durable.


Autres types de marketing

  • Le marketing s’applique également dans d’autres applications tels les biens de consommation et les services.
  • Plus précisément dans le monde de l’industrie où la fidélisation du client est plus que nécessaire.
  • L’État et le services publics font également du marketing.
  • Les arts, la culture, la musique, etc…
  • La politique.